Deux mains, la liberté, au Studio Hébertot

Une histoire vraie impensable, sortie de l’oubli de la Grande Histoire, que la mémoire du passé avait incroyablement ensevelie. L’histoire d’une relation entre deux hommes qui, sans changer le cours des évènements, infléchira sur le destin de plus de 100 000 Hommes en les ramenant à la vie.

Nous sommes pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1939, en Allemagne, à Berlin. Le Dr Felix Kersten, spécialisé en thérapie manuelle, dont la notoriété n’est plus à démontrer, se rend au QG de la SS : il a rendez-vous avec Heinrich Himmler souffrant de problèmes d’estomac que rien ni personne ne soigne. Dès la première séance, le chef de la Gestapo ressent un soulagement insoupçonné sous les mains prodigieuses de Kersten qui a alors l’ingénieuse idée de convertir ses honoraires par la liberté de prisonniers.

Des honoraires de plus en plus élevés que Himmler accepte progressivement, dépendant de celui qu’il considère très vite comme son ami, tant il soulage son corps et imperceptiblement son âme…

À travers les mois et les années, le médecin du diable s’interroge sur l’éthique de sa position : coincé entre son devoir professionnel, sa conscience et ses valeurs opposées à celle du nazisme.

Il s’impliquera aussi à protéger sa famille et échappera à deux attentats, soupçonné d’être un espion, mais ne faiblira jamais en sauvant du camp de l’enfer indifféremment juifs, homosexuels, handicapés, Allemands, Suédois…

C’est entouré sur scène de Philippe Bozo (Himmler) et Franck Lorrain (le conseiller personnel de Himmler) que Antoine Nouel incarne cet homme d’exception et retrace sa vie dans une pièce qu’il a lui même adaptée et écrite. Inspiré du roman Les mains du miracle de Joseph Kessel, il dédie son spectacle à « toutes celles et ceux qui font passer les ressemblances avant les différences ».

Une pièce poignante d’humanité où la salle est saisie par l’émotion.

Carole Rampal

Jusqu’au 6 novembre 2022
Studio Hébertot
78 bis boulevard des Batignolles,
75017 Paris

De Antoine Nouel avec la participation de Frank Baugin
Mis en scène par Antoine Nouel
Avec Philippe Bozo, Franck Lorrain et Antoine Nouel
Lumière : Denis Schlepp
Son et images : Philippe Bozo

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s