Le Corps de mon père, Rhizomes Compagnie, Théâtre de l’Essaïon

© Frédérique Toulet.jpeg
© Frédérique Toulet

« On n’a jamais supprimé un gramme de souffrance à qui que ce soit en se couvrant de douleur : avec ce mauvais calcul, on ne parvient qu’à la macération, à l’ajout de négatif au négatif. » Michel Onfray.

Alors que faire, quand on est fils d’un ouvrier agricole, fils d’un homme courageux que le système exploite, fils d’un père qui ne fit pas beaucoup de promesses mais qui les a toutes tenues, fils d’un taciturne et taiseux quand soi-même depuis l’enfance on est un grand bavard, extraverti, doué pour les mots au point d’en être philosophe : on lui consacre des lignes d’écriture qui prennent la forme d’une déclaration d’amour au fil des pages.

Le Corps de mon père est extrait du Journal hédoniste du tome 1 Le Désir d’être un volcan de Michel Onfray paru en 1996.

Un très beau texte bien amené où les mots laissent place à l’indicible que Bernard Saint Omer a su ressentir, donner chair entre finesse et force dans une scénographie et une mise en scène volontairement physique et réaliste.

Bernard Saint Omer ne surfe pas sur les mots, ne se joue d’aucun silence. Il les incarne.

Carole Rampal

Auteur : Michel Onfray
Mis en scène et interprété : Bernard Saint Omer
Du 25 août au 1er octobre 2016 à 19h45
Les jeudis, vendredis, et samedis

Du 10 octobre au 1er novembre 2016 à 21h30
Les lundis et mardis
Théâtre de l’Essaïon
6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris
01 42 78 46 42
http://www.essaion-theatre.com/spectacle-le-corps-de-mon-pere-716.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s