Grand symposium : tout sur l’amour, au Théâtre de Belleville

 

Lors de cette conférence, Catherine Dolto et Emma la clown s’interrogent – et nous interrogent – sur les multiples formes que peut revêtir l’amour. Dans un ping-pong verbal réjouissant, elles jouent sur leur complémentarité scientifique-humoriste.

L’originalité de cette conférence (qui n’en est pas vraiment une), c’est qu’elle peut être placée sous l’angle de la théologie négative. Puisque l’amour ne peut pas être décrit par ce qu’il est, les deux conférencières vont l’aborder par ce qu’il n’est pas. Non, ce n’est pas une relation placentaire sécurisante ; non, ce n’est pas la passion, ni la possession, ni l’amitié entre deux personnes, ni ni ni… N’imaginez pas pour autant qu’il s’agit d’une démonstration pesante. Les digressions d’Emma la clown, particulièrement désopilantes, se chargent d’alléger le sujet.
Au passage, nous seront rappelées les cinq principales formes que les Grecs anciens attribuaient à l’amour : porneïa (l’amour dévorant) ; pathos (l’amour passion) ; eros (l’amour des sens) ; philia (l’amitié) ; agapè (l’amour divin) ;
Des spécialistes viendront apporter leur éclairage sur l’amour grâce à des interviews filmées : un historien, deux ethnologues, un physicien, un philosophe… et même une gynécologue taoïste (non, non, ce n’est pas une blague !).
À retenir, la définition pleine d’humour d’Étienne Klein, spécialiste de physique quantique, au sujet de la rencontre amoureuse : « un paquet de quarks qui rencontre un autre paquet de quarks » ( !) ; ou l’intervention, plus sérieuse, du philosophe Patrick Viveret, à propos des trois besoins fondamentaux de l’être humain (l’amour/le bonheur/la quête de sens). Et quand Emma la clown se met à nous expliquer par un schéma le transfert d’énergie dans le couple amoureux, c’est tout simplement renversant !
Vous l’aurez compris, sur ce sujet éminemment profond et grave qu’est l’amour, nos deux conférencières s’en donnent à cœur joie. Leur duo fonctionne à merveille et leurs réflexions croisées font mouche, nous faisant rire tout en nous donnant matière à réfléchir. Est-ce un hasard si Hubert Reeves était ce jour-là dans la salle ? L’éminent astrophysicien participera au prochain spectacle des deux comparses, intitulé Z’Humains, dans le même lieu.

De /par Catherine Dolto et Meriem Menant, alias Emma la clown
Régie : Romain Beigneux-Crescent
Production : Compagnie La Vache Libre

Jusqu’au 30 janvier 2017
Lundi à 20 h, dimanche à 19 h
Théâtre de Belleville
94, rue du Faubourg-du-Temple
75011 Paris
Tél. : 01 48 06 72 34
http://theatredebelleville.com/saison-16-17/item/337-grand-symposium-tout-sur-l-amour

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s