“Et pendant ce temps Simone Veille!” (Le Nouveau) à la Comédie Bastille

Simone

Le 23 novembre 2017 à 21 h, elles étaient toutes là, à la Comédie Bastille,  pour rendre hommage à Simone Veil et à la loi de décembre 1974 autorisant l’avortement  : bien sûr, les comédiennes de la Team Trinidad – Agnès Bove, Anne Barbier, Fabienne Chaudat, Bénédicte Charton et Nelly Chelson ; mais aussi les comédiennes Sylvie Flepp et Anne Canovas (« Plus belle la vie ») ; la jeune comédienne Christel Pourchet ; la top modèle et auteure de « Taille mannequin » Johanna Dray Official ; Caroline Loeb que l’on apercevra au début et à la fin du spectacle. Sans oublier la marraine de la soirée, Virginie Lemoine.

De l’humour et encore de l’humour pour revisiter la condition féminine des années cinquante jusqu’à nos jours. Certes, je ne m’attendais pas à m’ennuyer à cette soirée au vu du thème. Mais j’ai été surprise de rire autant de cette comédie ouverte à tous, qui dans un féminisme du 21e siècle, retrace les pas de son histoire avec une auto-analyse fine et contemporaine, continue la réflexion sur le chemin qui n’est pas encore abouti – accompagné de nos amis les hommes (lisez bien les hommes et pas les bêtes !).

L’actualité le prouve encore, depuis quatre générations le combat n’est pas terminé : comme toute révolution, ses avancées s’installent par progression avec des risques de recul.

C’est pour donner un élan supplémentaire qui nous propulsera dans un avenir encore plus établi que la compagnie Trinidad a choisi dans une sacrée énergie de monter ce spectacle.

De l’humour, des chansons, de la joie de vivre, des dates à revisiter… Il faut y aller…

L’intégralité de la recette ira ce soir-là au Planning familial pour qu’une naissance reste un choix et une joie.

Carole Rampal

Et pendant ce temps, Simone Veille ! À la Comédie Bastille
Du jeudi au samedi 21h
Dimanche 17 h
http://www.comedie-bastille.com/appert/product.php?id_product=112
Mise en scène : Gil Galliot
Interprètes : Agnès Bove – Anne Barbier – Fabienne Chaudat – Trinidad et en alternance : Bénédicte Charton
Auteur : Trinidad
Chansons : Trinidad
Direction musicale : Pascal Lafa
Scénographie : Jean-Yves Perruchon
Costumes : Sarah Colas

 

 

Enfin vieille ! au BO Saint-Martin

Une jolie brune qui parle à son doudou, ce n’est pas banal, et le doudou qui répond, ça l’est encore moins. Et pourtant, Laura Elko, seule en scène, discute et obéit à ce bout de marionnette bleue qui lui ordonne de faire le bilan de sa vie à 30 ans.

Tout y passe, vie professionnelle, amoureuse… sans oublier les concours ratés de danse et de piano quand elle avait 9 ans, tout ça raconté avec beaucoup d’humour. Dans cet échange, la petite voix de sa conscience lui démontre qu’elle est dans l’erreur et qu’il est temps de prendre une autre direction.

Si ce doudou a la parole, c’est que Laura Elko lui prête ses cordes vocales sans remuer les lèvres… Et de ses cordes vocales, elle sait – ô combien ! – en faire usage. Vous l’aurez compris, Laura Elko est ventriloque mais aussi chanteuse d’opéra, et bien d’autres choses encore. Cette comédienne étonnante nous emporte de tranche de vie en tranche de vie (la sienne mais aussi un peu la nôtre).

On rit beaucoup, on applaudit souvent à ce one-woman-show original. Avec elle, inutile de vous recroqueviller sur votre siège, elle vient vous chercher, vous apostrophe et parfois vous fait monter sur scène. Gonflée à bloc, pétillante, elle convoque la seule qui ne soit pas dans la salle, sa grand-mère, femme hongroise fantasque et libre qui, au soir de sa vie, prononce la phrase-titre : « Enfin vieille ! » Comme une invitation à prendre sa vie en main et donner de la voix, qu’elle a belle, comme sa grand-mère.

Venez donc passer un moment joyeux, original et intelligent avec une trentenaire talentueuse qui trace sa route loin des sentiers battus.

Plûme

Auteur et artiste : Laura Elko
Metteur en scène : Trinidad
En juin, tous les jeudis à 20 h
BO Saint-Martin
19, bd Saint-Martin
75003 Paris
http://www.theatrebo.fr/LAURA-ELKO_a330.html

Et au Festival d’Avignon
du 7 au 30 juillet (relâche les mercredis)
BO Avignon
Novotel centre – salle 2 (84)

 

 

 

 

 

Gardez le sourire ! au Petit Casino

J’avais vu Et pendant ce temps, Simone veille, il y a un an, et j’avais adoré la force de ce spectacle intelligent, féministe, au verbe joyeux et sans complexes, signé Trinidad. Alors, assister à un one-woman-show de la fameuse Trinidad…

Pour une unique soirée, la petite salle du bateau théâtre Le Nez rouge attend de voir l’énergique jeune femme débouler sur scène. Surprise ! C’est sa gardienne qui la remplace au pied levé. Et c’est ainsi que Trinidad nous fait rencontrer les personnages réels ou rêvés qui l’ont inspirée.

De sa gardienne, elle garde la langue bien pendue, aussi vive que son balai. « Le changement, c’est maintenant ! » De son enfance dans le XIIIe arrondissement, elle a reçu la sagesse chinoise de maître Dong. « Quand homme trempe rouleau de printemps, c’est souvent la femme qui trouve la sauce piquante. » De sa grand-mère Carmen, elle a hérité, comme elle le dit, « son originalité, son côté fantasque et son esprit libre ». De ses origines espagnoles et catholiques, elle garde une dent contre la religion, les religions. N’affirme-t-elle pas qu’elle est la mieux placée pour en parler, elle qui s’appelle Trinidad : le père, le fils et le Saint-Esprit…, née à l’hôtel-Dieu et baptisée à Notre-Dame ! Ça ne s’invente pas.

Sourire ravageur, Trinidad aime asticoter ses contemporains avec une attention spéciale pour ses contemporaines, féminisme oblige ! Directement en prise avec l’actualité, elle ne ménage personne et nous délivre, au fil de ses sketches, la vie telle qu’elle la sent. Aller de l’avant, chanter, rire : « Le temps n’est qu’une invention de l’homme pour donner sens à sa vie. Tant que tu es vivant, tu peux tout recommencer. »

Pas question de baisser les bras, il faut lutter, contre soi-même parfois, et surtout, « garder le sourire ». Et pourquoi pas en chansons ? À cet exercice, Trinidad excelle. Elle ose transformer les tubes en chansons humoristiques, pleines de verve et de piques : Rockcollection, Comme un garçon, Je veux, Oui j’l’adore, et bien d’autres.

Pendant une heure de spectacle, on rit et on en redemande, tant les phrases de Trinidad explosent en fines bulles de joie, d’intelligence et d’humour. À la fin du one-woman-show, le sourire aux lèvres, vous repartirez tout ragaillardi, bien décidé à suivre l’injonction de Trinidad : « Gardez le sourire ! »

Plûme

Tous les soirs, à 21 h
Le Petit Casino
17 rue Chapon
75003 Paris
Tél. : 01 42 78 36 50

« Et pendant ce temps, Simone veille » en tournée :

le 23/03/2017 à Cergy
le 01/04/2017 à Beaumont-en-Véron
le 08/04/2017 à Oberhausbergen

“Et pendant ce temps Simone veille !” au Studio Hébertot

 

Quatre comédiennes magnifiques et talentueuses occupent la scène pendant 1 h 20. Trois d’entre elles racontent leur vie, leur condition, tout au long de quatre générations, alors que la quatrième, Simone – clin d’œil appuyé à Simone Veil – donne les repères historiques depuis les années 1940 jusqu’à nos jours. Soixante-dix ans de condition féminine, croqués avec humour, entrain et bonne humeur au rythme des (petites ou grandes) avancées de la société : le droit de vote, le robot Moulinex, l’autonomie financière, le body, la contraception, l’avortement…

Sans tabous, avec l’énergie de femmes libres, dans une mise en scène tonique, les voilà qui passent en revue les années sur le ton joyeux de celles qui connaissent leurs faiblesses et qui s’en moquent. « Ça sert à quoi d’avoir des origines italiennes si c’est pour avoir une poitrine de chanteuse anglaise ? »

Trinidad – une des quatre comédiennes – à l’origine du spectacle, en est la principale auteure et se plaît à mélanger textes savoureux truffés de jeux de mots et de contrepèteries, parodies de chansons et images d’archives.

Petit aperçu à propos de la journée de la femme : « Comme toutes les maladies incurables, le sida, la myopathie, l’autisme, la femme aura sa journée : Youpi ! Des hommes cherchent encore le vaccin. »

Résolument féministe, décoiffant, pétaradant, désopilant, le spectacle de ces quatre filles-là agit comme un dopant, on en sort avec l’envie de continuer à progresser sur le chemin de l’égalité.

« L’avenir du monde c’est qu’on avance ensemble et pas en ennemi ! »

Plûme

 

Affiche Pendant ce temps Simone veille.jpg

 

Jusqu’au 26 juin 2016
Auteurs :
Trinidad, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani, Corinne Berron
Textes chansons : Trinidad
Mise en scène et création lumière : Gil Galliot
Interprètes : Trinidad, Fabienne Chaudat, Agnès Bove, Serena Reinaldi
Direction musicale : Pascal Lafa
Du mardi au samedi à 21 h et le dimanche à 15 h
Studio Hébertot
Réservations : 01 42 93 13 04
www.studiohebertot.com