“Comparution immédiate II : Une loterie nationale ?”, au Théâtre du Rond-Point

imagecomparutionimmédiate1

Dominique Simonnot n’invente rien. Fidèlement, elle retranscrit le déroulement et les paroles prononcées lors des audiences en comparution immédiate. Paris, Versailles, Nanterre, Nancy, Bordeaux, Boulogne-sur-Mer… les tribunaux, elle les connaît bien pour les avoir fréquentés depuis des années : en 1998, elle crée au journal Libération, “Les Carnets”, puis plus tard, au Canard enchaîné “Coups de barre”, deux rubriques judiciaires.

Après Comparution immédiate, une justice sociale ?, en 2017, la journaliste et le metteur en scène Michel Didym se réunissent en 2020 autour de nouvelles affaires et transforment les planches du Théâtre du Rond-Point en un véritable prétoire où préside Bruno Ricci, tour à tour en juge, avocat, greffier, policier, mais aussi se présente sous les traits d’un cambrioleur, toxicomane, voleur, sans-papiers, mari violent…

Pendant une heure et quinze minutes, seul en scène, le comédien expose au cas par cas la réalité terrain de nombre de procédures menées avec un arbitrage différent selon l’heure à laquelle elles se déroulent (passé minuit pour certaines), la sensibilité du procureur, son état de fatigue, l’intervention d’un avocat souvent commis d’office et qui n’a pas eu le temps d’étudier avec exactitude les faits reprochés à son client.

Une justice expéditive faute de moyens qui ressemble de plus en plus à une parodie et s’écarte des principes qu’elle doit incarner.

Alors comparution immédiate égale loterie nationale ? La question ne se pose plus au fil des minutes et la certitude gagne le spectateur.

Un sujet grave où l’humour sait aussi se glisser entre les pages des dossiers et Bruno Ricci dans la peau de ces multiples protagonistes.

 

Carole Rampal


DMPVD_rvb

De Dominique Simonnot
Mise en scène : Michel Didym
Assistant à la mise en scène : Yves Storper
Collaboration artistique et interprétation : Bruno Ricci
Scénographie : David Brognon, en collaboration avec Stéphanie Rollin
Lumière : Sébastien Rébois
Son : Michel Jaquet
Costumes : Éléonore Daniaud

Du 8 janvier au 2 février 2020
Théâtre du Rond-Point
2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris

https://www.theatredurondpoint.fr/spectacle/comparution_immediate_ii/

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s