Tristan, au théâtre de Gennevilliers

© Alain Fonteray

De Tristan et Iseult, je ne me souvenais que de la voile noire ou blanche qui devait être hissée sur le bateau à la fin de l’histoire… Éric Vigner s’est chargé de me rafraîchir la mémoire, rappelant les exploits de Tristan contre le monstre Morholt qui terrifie la Cornouailles et, aussi, sa vie ressuscitée par la belle Iseult aux cheveux d’or. Par-delà la tragédie des deux amants et du roi Marc, Éric Vigner fait de ce mythe l’écho les tragédies d’aujourd’hui.

Au fil de la pièce, on bascule d’une époque à l’autre, les accents de l’actualité sourdent dans les propos des personnages, on saisit au vol : Boko Haram, Gaza, naufrages… Les parallèles sont saisissants, les tragédies du monde se rejoignent, ponctuées par une mise en scène qui rythme l’histoire, qui ne se joue plus à deux, mais à trois, et finalement à des centaines, des milliers d’individus…

Iseult, enlevée et vendue, femme esclave comme beaucoup, comme les jeunes lycéennes du Nigeria… claquemurée dans une robe de mariée sous laquelle son corps disparaît.

Les plaques de métal du décor modifient l’espace de chaque tableau, la vidéo capture les moments clés d’amour et de mort, la musique oscille entre baroque et rock, des rideaux de perles noir et or rendent la forêt, où les deux amants se cachent pour s’aimer, plus profonde.

Dans cette bascule du temps, Éric Vigner excelle, volant d’un passé mythique à un présent douloureux par une mise en scène efficace, et emporte le spectateur dans une réflexion sur l’amour impossible, la société prisonnière de ses préjugés, les luttes de pouvoir, les guerres…

Plûme

Jusqu’au 26 février
T2G (Théâtre de Gennevilliers)
41, avenue des Grésillons
92230 Gennevilliers
Tél. : 01 41 32 26 10
http://www.theatre2gennevilliers.com/2016-17/fr/

Texte, mise en scène, décor et costumes : Éric Vigner
avec :
Bénédicte Cerutti, Matthias Hejnar, Alexandre Ruby, Jules Sagot, Zoé Schellenberg, Isaïe Sultan et Mathurin Voltz
Collaboration artistique : Olivier Dhénin, Jutta Johanna Weiss
Lumière : Kelig Le Bars
Son : John Kaced
Atelier costumes : Anne-Céline Hardouin, assistée d’Emmanuelle Dessoude, Laëtitia Guinchard, Carole Martinière
Accessoires costumes : Robin Husband
Maquillage et coiffure : Anne Binois
Assistant à la mise en scène : Olivier Dhénin
Assistant au décor, accessoiriste : Vivien Simon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s