Nid de coucou, au cirque Romanès

Crédit photo @Pascal Gély

Il n’est pas étonnant que le Footsbarn Theatre et ses saltimbanques, connus pour leurs adaptations burlesques et baroques, aient été séduits par le thème de Vol au-dessus d’un nid de coucou de Ken Kesey (écrit en 1962), qui se passe dans un hôpital psychiatrique. Dans cette adaptation, ils mettent en exergue la responsabilité du corps médical de l’époque, sous l’aspect de l’Infirmière, représentée de manière gargantuesque, et de l’état statique, anxieux, de ces êtres fragiles et touchants.

Sur la scène, en transparence, fragilement accrochés à un mobile, on voit tournoyer des oiseaux en tous sens. Que se passera-t-il si le fil se rompt ?

Tout d’abord, hommage doit être rendu à une mise en scène inspirée et à la hauteur du chef-d’œuvre de Milos Forman, sorti en 1975. En même temps qu’apparaissent les personnages, leur touchante fragilité – gérée par l’Infirmière, entre superficielle empathie et réelle domination – se dévoile. Nous sommes à l’époque de la cigarette consentie (ou supportée) et des méthodes radicales que sont les électrochocs, voire les trépanations.

Un modus vivendi s’est instauré dans l’asile. Qui est cet inconnu qui va tout bouleverser sous le regard attentif du Chef indien – vraiment sourd-muet ? – hiératique, qui comprend et anticipe un drame possible. Les joies de l’interdit, un parfum de liberté, sont très joliment évoqués : échappées en voiture ou en bateau. La peur de l’inconnu aussi.

On ne saurait parler d’acteurs tant ils “incarnent”. Une mention particulière à André Julio Texeira, un Billy Bibbit qui nous fait entrer dans la fragilité des êtres, de tout être. Les mélopées du sculptural Haka Resic, qui campe le chef Bromden, sont bouleversantes.

Un très beau spectacle…

Anne Warembourg

Avec (par ordre d’apparition) : André Julio Teixeira (Billy Bibbit), Vincent Gracieux (Harding), Naomi Canard (L’infirmière et Candy), Hala Resic (Chef indien Bromden), Dominique Prie (Cheswick), Tony Wadham (McMurphy), Paddy Hayter (Miss Ratched et Sandy)
Équipe technique : Fredericka Hayter, Sophie Barraud, Hanna Sjodin, Bruno Hocquard, Jean Grison, Sophie Lascelles assistée de Tim Pearce, Brahim Arar, Thierry Meslin, Flore Monnier

Jusqu’au 26 février :
Jeudi et vendredi à 20h30, samedi à 15h30
Durée : 1 h 45
Réservations  : 06 26 61 39 26
www.fnac.com
Cirque Romanès
Square Parodi, bd de l’Amiral Bruix, 75016 Paris

En alternance avec Shakespeare Celebration
Samedi à 20 h 30 et dimanche à 15 h 30
Durée : 1 h 30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s