Oncle Vania, au théâtre Essaïon

Dans la série « révisons nos classiques », Oncle Vania revient, interprété par la Compagnie Theâtrale Francophone. Une perle !

Rendez-vous est donc pris avec l’âme slave. Dans une mise en scène, signée Philippe Nicaud, qui parvient à presser les comédiens (et donc lui-même) jusqu’à leur dernière goutte de mal-être, dans un décor minimaliste sans échappatoire, sans coulisses, où ils vivent 24 heures sur 24 sous nos yeux.

« Il m’est apparu que la façon la plus efficace de recréer cette atmosphère familiale étouffante, c’était que tous les personnages, et donc les acteurs, soient présents à chaque instant, et cela dès l’entrée des spectateurs », déclarait Philippe Nicaud lors du festival d’Avignon 2016, où ce spectacle a été récompensé par un Coup de cœur du Club de la Presse Grand Avignon-Vaucluse. Quelle réussite !

Cinq personnages de Tchekhov se retrouvent sur scène, tous magnifiques dans leur interprétation, se heurtant dans ce huis-clos qu’est devenue la scène de l’Essaïon. Le professeur, usurpateur patenté ; le docteur, rêveur alcoolique ; la jeune épouse, bombe sexuelle ; la fille du professeur laide et pathétiquement amoureuse du docteur, et, magistral… l’oncle Vania, pétri de regrets, désabusé, amoureux transi et raté. Rarement sur scène, on a vu pareille incarnation du désespoir, vécu dans la posture, la voix, les gestes : bravo à Fabrice Merlo de nous entraîner au plus profond de la détresse de cet homme vaincu.

Le choc des passions, l’enfermement, l’ennui… boire, boire encore, pour oublier la servitude, l’absence d’avenir, la vie gâchée. Le texte de Tchekhov est dense, chaque mot pèse dans cette atmosphère lourde, même si, parfois, un personnage laisse éclater un fragment de poésie, une chanson, un accord de guitare ou quelques notes d’humour…

Merci au metteur en scène d’avoir resserré la pièce autour des cinq principaux personnages pour mieux resserrer l’étau qui les broie au fil de la pièce. Chapeau aux comédiens d’être si tchekhoviens dans leur jeu.

On ne peut que vous inciter à aller voir cette pièce. N’oubliez pas de réserver, la salle du  théâtre Essaïon n’est pas bien grande.

Plûme

Jusqu’au 19 mars 2017
Les jeudis à 19 h 30
Les dimanches à 18 h
Théâtre Essaïon

6, rue Pierre-au-Lard
75004 Paris
Tél. : 01 42 78 46 42
http://www.essaion.com/spectacle-oncle-vania-765.html

D’après Anton Tchekhov
Mise en scène Philippe Nicaud
Avec :
Marie Hasse (Sonia), Céline Spang (Éléna), Fabrice Merlo (Vania), Philippe Nicaud (Docteur Astrov) et Bernard Starck (Sérébriakov)

Collaborations artistiques :
Damiane Goudet et Arevik Martirossian
Perrine Trouslard (chorégraphie)
Adaptation / traduction :
Céline Spang et Philippe Nicaud
Composition musicale et chant :
Philippe Nicaud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s