Le Sourire d’Audrey Hepburn au Théâtre de l’Œuvre

LESOURIRE0051.jpg

crédit photo : Pascal Victor

Lumières blanches, contrastes, cadrage… Audrey Hepburn apparaît photographiée, presque immobile. La tête dans son bras, semi-allongée, elle émerge d’un passé qui la retient encore. Sa gabardine qui l’habille interroge et nous apprend très vite qu’elle a rendez-vous avec son père, qu’elle n’a pas revu depuis trente ans. La guerre (entre autres) les a séparés. Son père s’est engagé dans le nazisme.

L’icône d’Hollywood se redresse, et assise face à la salle, sourit. Son corps se déploie doucement, péniblement, et ne semble pas vouloir sortir du divan dans lequel il est enfoncé et qui recueillera pendant une heure trente ses souvenirs, ses pensées, l’analyse de cette relation avec cet homme et qui a conditionné une partie de sa vie.

Le regard droit, la coiffure haute, Isabelle Carré suspend le temps et s’inflitre avec beaucoup d’élégance dans l’intimité de l’actrice de Diamants sur canapé ou Vacances romaines. Avec beaucoup de sensibilité, elle sublime le texte de Clémence Boulouque tiré de son propre roman Instant de grâce.

Seule en scène, Isabelle Carré nous sourit avec grâce.

Carole Rampal

Avec Isabelle Carré
Mise en scène : Jérôme Kircher
Adapatation : Clémence Boulouque

Du 2 novembre 2016 au 8 janvier 2017
Du mercredi au samedi à 19h – le dimanche à 18h
Théâtre de l’Œuvre
http://www.theatredeloeuvre.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s