“La Cerisaie. De toutes façons, on meurt” au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos  du diaporama : Bellamy

 

Un rideau rouge, proche d’un mur blanc donne le tempo de l’entrée en scène des personnages de Tchekhov qui, un à un, se présentent. Pas de costume d’époque, pas de signe distinctif, les comédiens de la troupe La Nuit surprise par le Jour, défilent, prêts pour le drame.

Mais s’agit-il d’un drame ? Yann-Joël Collin, le metteur en scène, a décidé de suivre les recommandations d’Antoine Vitez et de jouer La Cerisaie comme un vaudeville.
Effectivement, à force de portes qui claquent, de gags, de trouvailles burlesques et surprenantes, on traverse La Cerisaie le sourire aux lèvres.

Faut dire que les personnages, ces aristocrates décadents, ont quelque chose de ridicule, de pathétique, voire de pitoyable. Leur seule qualité est d’être bien nés. Leur propriété croule sous les dettes, mais eux, ne lèvent pas le petit doigt pour la garder, frappés de stupeur et d’apathie.

Ils ne veulent pas voir la fin de leurs privilèges, la révolte gronder et la nouvelle bourgeoisie les pousser vers la sortie. Alors, tout à leur folie, ils parlent, grandiloquents de vide, boivent, font la fête et dansent jusqu’à s’étourdir et oublier que demain, la Cerisaie sera vendue…

La mise en scène nous révèle une autre façon de jouer le drame, peu conventionnelle, inattendue et parfois, malheureusement, un peu inaudible. Dans les cris, les rires, le bruit, la musique, les comédiens jouent la folle partition du dernier acte d’un monde qui s’écroule.

Il faut saluer l’utilisation de la vidéo, intégrée totalement au spectacle, qui confère une profondeur surprenante aux lieux. Les quartiers d’Ivry se métamorphosent en forêts, allées, arbres en fleurs.

Saluons aussi le grand talent et l’énergie des comédiens, interprètes d’un drame-vaudeville peu commun.

La magie du théâtre est bien là !

Plûme

affiche la copie

Jusqu’au 5 juin 2016
mardi, mercredi, vendredi et samedi : 20 h
jeudi : 19 h
dimanche : 16 h

Mise en scène : Yann-Joël Collin
Traduction : André Markowicz et Françoise Morvan
interprété par La Nuit surprise par le Jour
Avec : Sharif Andoura, Cyril Bothorel, Marie Cariès, Sandra Choquet, Manon Combes, Pierre-François Garel, Yordan Goldwaser, Éric Louis, Barthélémy Meridjen, Alexandra Scicluna, Sofia Teillet, Tamaïti Torlasco

 

Théâtre d’Ivry Antoine Vitez
1 rue Simon Dereure – 94200 Ivry-sur-Seine
Réservations : 01 43 90 11 11
www.theatre-quartiers-ivry.com/fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s